Le système de coffrage standard

Les équerres/consoles de soutien REDEB et les panneaux/plateformes multi-forme SOFFIT sont adaptés pour la réalisation de poutres de couronnement d’une charge inférieure à 1,5 tonnes ou 2 tonnes selon le type de palplanches par console sans qu’il ait besoin de souder ou la percer la palplanche sans qu’il ait besoin de souder ou la percer la palplanche (exceptées certaines AZ de largeur 700 mm).

Un coffrage pouvant aller jusqu’à 3 tonnes par console peut être atteint par l’utilisation d’équipements spéciaux (bouton et MDBS).

Ce système peut également être utilisé pour le coffrage de rideaux mixtes.IMG_3487

Méthode d’utilisation

Avant coulée

1) Positionner les équerres REDEB comme prescrit dans le chapitre “Montage des équerres REDEB”. Vérifier la bonne hauteur de la pose, le bon serrage des vis de serrage (moment de 180Nm) et l’horizontalité au moyen d’un niveau.

2) Poser la butée d’arrêt vers l’extrémité du bras le plus long et boulonner-la sur l’équerre (voir fig.1).

3) Poser les panneaux SOFFIT sur les équerres et, dans la mesure du possible, de manière que le bord des panneaux arrive bien en contact avec les surfaces extérieures des palplanches. Caler les panneaux SOFFIT entre la surface extérieure de la palplanche et la butée d’arrêt, ceci pour empêcher l’éventuel mouvement en arrière des panneaux. Les butées supportent aussi tout effort horizontal dans ce sens (fig.2).

4) Le garde-corps fait partie intégrale du panneau.shema montage coffrage

5) Au moyen d’un marteau, taper doucement aux extrémités des barres en inox pour que celles-ci arrivent bien contre le contour des palplanches, commencer au centre et continuer vers les barres d’extrémité. Bien graisser avec de l’huile de chantier.

6) Le positionnement du coffrage en bois se fait par pose directe sur les barres des panneaux SOFFIT. La transversale supérieure qui retient les barres doit servir seulement comme guide pour positionner le coffrage en bois (fig.3). Pour supporter la charge horizontale due au béton, tant que celui-ci n’est pas pris, il faut prévoir un autre système, tel que des tirants qui passent dans le béton et qui sont arrimés aux palplanches.

7) Les petits écarts entre les barres et les palplanches peuvent être comblés au moyen de morceaux de toile ou autres matières et ceci pour empêcher des fuites au moment de la coulée.

8) Pour réduire l’effet d’adhérence du béton aux barres, l’emploi de l’huile de démoulage est recommandé.

9) Joindre les panneaux l’un à l’autre à l’aide de boulons livrés (fig.4).

 

Après coulée

1) Après un laps de temps de 36 heures, on peut procéder au démontage des équerres et des panneaux.

2) Au moyen de son dispositif de mise de niveau, on baisse l’équerre ce qui permet de retirer le panneau SOFFIT. Ensuite le déclenchement rapide permet de déposer l’équerre d’un seul geste.

3) La manutention du panneau libère automatiquement les barres en inox, donc une action qui brise les traces de béton adhérant au panneau. Avec une brosse très dure, bien brosser les barres pour éviter tout risque d’incrustation permanente. Plus vite les panneaux seront nettoyés, plus rapidement l’on disposera d’un équipement réutilisable.

 

Chaque panneau est livré équipé d’un nombre maximal d’éléments pour empêcher tout risque de fuite entre les barres. Suivant son usage, et surtout en fonction du nombre de coulées effectuées, le mouvement des barres devient dur, donc il est nécessaire à ce moment d’enlever une ou deux d’entre elles.

Tout écart se comblera automatiquement.

Télécharger la fiche technique UK

Télécharger la fiche technique FR

En images

système de coffrage standard
système de coffrage standard